Accepter d’être un parfait parent-imparfait !

M goulet 29 marsMercredi dernier, notre conférencier M. Alain Goulet a débuté notre rencontre en citant la fille de Jeannine Suto décédée plus tôt cette semaine qui parlait de sa mère et qui disait : « ma mère a été une mauvaise mère, mais une excellente grand-mère ! »

Comme parents, on ne souhaite surtout pas « ’ se faire dire par nos enfants que l’on a été de mauvais parents “’ et cela nous pousse a sans cesse s’exiger à soi-même de hauts standards. En plus, comme nous n’avons pas eu de parents parfaits nous-mêmes et que l’on a des critiques à faire à nos propres parents, tout cela nous pousse à s’en imposer davantage, à faire mieux que nos parents l’on fait à leur offrir ce qui nous a manqué. On essaie de leur donner davantage que ce que l’on a soi-même reçu, et ça ce n’est pas de la perfection, mais bien de se perfectionner.

En effet, se perfectionner c’est réaliser que l’on est soi-même un être humain avec des qualités et des défauts et que l’on essaie de s’améliorer un petit peu tout le temps ; que l’on est en constante évolution !

Finalement, le souhait de M. Goulet pour chacun des parents est qu’il puisse s’accepter eux-mêmes comme des parents imparfaits. C’est de cette manière qu’ils aideront leurs propres enfants à s’accepter tel qu’ils sont eux-mêmes. Des humains imparfaits, mais qui s’améliorent un peu plus chaque jour.

 

  1. M. Alain Goulet est le Directeur du Centre du deuil CEPS, Beauce-Etchemins. Il est formé selon l’approche de Mrg Jean Montbourquette, spécialiste du deuil mondialement reconnu.
mars 31, 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.