Les résolutions d’un parent

La tradition veut qu’en ce début d’année nous prenions des résolutions. Ainsi certains miseront sur un programme d’entraînement afin de perdre les quelques kilos en trop accumulés au cours des années, certains arrêteront de fumer, d’autres encore planifieront de l’épargne pour un voyage.

Cette année, j’ai pensé vous partager certaines leçons que j’ai apprises à la dure en vivant avec des enfants différents. Peut-être celles-ci vous aideront-elles à prendre des résolutions différentes cette année.

Faites confiance en votre instinct de parent
Vous savez, cette petite voix intérieure qui vous dit que votre enfant n’est pas bien, qu’il y a un petit quelque chose qui l’empêche de se réaliser pleinement. Prenez confiance en vous et allez frapper aux portes des spécialistes afin que votre enfant obtienne les évaluations ou les traitements nécessaires pour qu’il se réalise pleinement.

Laissez couler les commentaires
Vous l’avez tous déjà entendu d’un parent, d’un voisin, d’un membre de votre famille. « Ton enfant n’est pas si difficile, tu es sur que tu ne dramatises pas un peu ? » ou bien encore le classique « Envoie-moi le une semaine, je vais le casser moi son petit caractère. » Ce genre de commentaire est blessant et vous draine de vos énergies sans compter le sentiment de culpabilité et d’impuissante qui se joint à tout ça. Dans ce temps-là, n’apporter aucune importance à ces commentaires afin que ceux-ci ne vous blessent plus, mais qu’ils glissent comme l’eau sur le dos d’un canard.

Concentrez-vous sur le positif
Bâtissez sur vos victoires, aussi petites soient-elles. Cessez de vous juger vous-mêmes ou encore à travers le regard des autres, de notre société de faux-semblant. Cessez d’alimenter les pensées négatives qui vous habitent et cessez de chercher des causes possibles ou des coupables. Investissez plutôt vos énergies à trouver des nouvelles stratégies pour outiller votre enfant. Bâtissez-vous un réseau de contacts ; entourez-vous de gens qui comprennent votre situation et surtout, qui vous acceptent comme vous êtes, sans condition.

Enfin, prenez soin de vous
Afin de toujours être disponible et en pleine possession de vos moyens pour accompagner votre enfant, vous devez aussi prendre soin de vous. Vous devez aussi être une priorité. Ainsi, vous délaissez l’image de la vie parfaite, pour vous concentrer sur ce qui compte vraiment. Le bonheur de votre enfant qui passe nécessairement par le vôtre également. Car on le dit souvent, quand le parent va bien, l’enfant va aussi beaucoup mieux.

Finalement, ce qui nous a le plus servi au cours des années a été de trouver des alliées, des amis, des parents qui vivent eux aussi des défis au quotidien avec leur enfant. Ces personnes nous ont supportés dans nos périodes difficiles et ont également célébré nos réussites avec nous. Ces personnes qui sont devenues des vrais frères et sœurs de cœur sont maintenant ma nouvelle famille et nos liens sont encore plus forts que ceux du sang.

Si toi aussi tu as le goût de partager avec d’autres parents vivant certaines difficultés, joins-toi à  notre groupe de discussion. La prochaine session aura lieu le samedi 12 janvier 2019 au CLSC de St-Georges.

janvier 1, 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.