Suis-je la source des difficultés de mon enfant ?

espoirAttablée avec des amis, je cherchais un coupable. En fait, je cherchais surtout à me déculpabiliser. En fait, je me plaignais carrément. J’avais l’impression que si je parvenais à trouver ne serait-ce qu’un indice, une piste qui me mettrait sur la piste du coupable, je me sentirais enfin soulagée. Mais dans les faits, je m’accusais moi-même d’être la source des difficultés de mon fils.

« Si j’avais fait plus attention durant ma grossesse aussi. C’est vrai que je manque de discipline. Si j’avais fait cette démarche auprès de ce spécialiste. Si je passais plus de temps avec lui. Et si j’étais une meilleure mère, et si…

“Coup donc Chantal, te prend-tu pour Dieu ?”

Goulet me regardait candidement de sa chaise de fortune de l’autre côté de la table. J’étais sans voix. Moi, me prendre pour Dieu, jamais voyons ! Il voulait surement plaisanter.

“Tu sais Chantal, tu n’es qu’un élément, qu’une personne qui a de l’influence dans la vie de ton enfant. Comme le dit l’adage :

‘Ça prend tout un village pour élever un enfant !’

Comme la plupart des parents, tu es la première responsable de la réponse aux besoins de ton enfant. Tu lui fournis un foyer, tu le nourris, le vêt et puis tu l’éduques, tu lui montres le bon chemin afin qu’il réussisse sa vie, mais ton enfant peut toujours choisir de suivre sa propre voie, faire ses propres choix.

Tu n’es pas la seule à l’influencer. Les enseignants et l’école, les amis et la famille, la télévision et les médias sociaux sont des éléments qui contribuent au développement de ses forces et de ses compétences. Ton fils a beau être le tien, il n’en demeure pas moins l’acteur principal de sa vie. Il fait ses propres choix et il y aura des moments ou ses choix ne seront pas en accord avec tes enseignements. Ça ne voudra pas dire que tu n’as pas réussi ta ‘job’ de maman, mais seulement qu’il est maintenant prêt à assumer les conséquences de ses propres choix.

Tu es une bonne maman. Tu donnes à ton fils tout ce dont il a besoin et même plus. Tu fais de ton mieux avec ce que tu as, avec ce que tu es. Et encore ! Tu lui donnes le meilleur de toi-même.

Cesse donc de te plaindre et vois enfin en ton fils toutes les beautés de la vie !
Vois le beau jeune homme que ton fils devient et sois fière d’être sa maman tout simplement !

mars 9, 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.